Menu

Les grandes inventions ergonomiques

Toujours à la recherche du confort, l’homme ne se limite plus à ce qu’il possède. Il s’est lancé à la quête des moyens pouvant rendre plus facile sa façon de communiquer, de s’instruire, de s’informer, pour ne citer que ceux-là. L’ergonomie s’étend sur la relation homme-ordinateur afin de modifier l’outil qu’est l’ordinateur pour l’adapter à son utilisateur : l’homme.

L’outil informatique dans son évolution

De la simple machine à calculer à l’ordinateur portable, l’outil informatique a fait l’objet de recherches importantes et pendant longtemps afin de faciliter son utilisation. Dès son avènement, l’ordinateur était un outil de luxe, c’est-à-dire très couteux. Il avait besoin d’une climatisation et d’une salle pour l’installation car il est volumineux et très lourd à transporter. Il était au départ uniquement utilisé par les grandes organisations, les banques, les administrations, les assurances et bien d’autres organismes publics ou privés.

La souris

Inventée en 1964 par Douglas Engelbart, mais utilisée par tous bien plus tard, la souris est une composante essentielle à l’informatique. Elle permet à l’utilisateur d’interagir avec l’ordinateur par le biais de mouvements « naturels ». À l’époque, la première souris était composée de deux petites roues positionnées sous un couvert de bois. Chaque roue était destinée à retransmettre le mouvement dans un sens donné. Du fait de sa complexité, de nombreuses améliorations ont été apportées à cet élément qui passe alors d’un objet à deux roues à un objet à une roue ; puis à un équipement avec capteur laser. Puis muni d’une roulette qui peut être relié à la machine avec un fil ou non, et ensuite à un pavé tactile incorporé à l’ordinateur lui-même. Tout ceci dans l’objectif de simplifier son utilisation par l’homme.

Le clavier

En début des années 1960, les tous premiers claviers ont vu le jour. Ce n’est que 10 ans après qu’ils furent personnalisés selon les pays et les langues. C’est ainsi qu’avec le temps, toujours à la recherche du confort de la perfection, le clavier qui est à l’origine un périphérique externe à l’ordinateur se retrouve être de plus en plus léger, transportable, pliable voire incorporé à l’ordinateur. De nos jours, nous avons des claviers avec des touches lumineuses qui facilitent son utilisation à toute heure du jour et de la nuit et des claviers à pavé tactile incorporés aux tablettes. Il existe aussi des claviers externes sans fils reliés à distance avec des capteurs laser ou encore par Bluetooth, ainsi que des claviers à reflets lumineux qui peuvent être projetés sur n’importe qu’elle surface plane.

L’écran :

Parallèlement à tous les autres composants de l’ordinateur, outil essentiel pour l’informatique et presque incontournable dans les diverses occupations de l’homme, l’écran est parti de sa forme la plus vulgaire : les écrans cathodiques les mieux appréciés, autrement dit les écrans plat. Rappelons qu’au départ les tous premiers ordinateurs étaient dépourvus d’écran. Ce n’est qu’en 1976 grâce au génie de Steve Jobs à la sortie de « l’Apple I » que l’ordinateur doté d’un écran et d’un clavier fut créé.

Puis les écrans cathodiques laissèrent place aux écrans plasma. Ensuite, vinrent les modèles à cristaux liquides et enfin les écrans tactiles. Néanmoins, ils n’ont pas encore atteint leur apogée puis que nous assistons encore à l’arrivée de nouvelles technologies dans ce domaine comme les écrans lumineux et les écrans à projection.